communiqué commun suite à l’intersyndicale du 30 mars 2009

Posté par section le 31 mars 2009

      CFDT,  CFTC,  FO,  CGT,  CFE-CGC,  FSU,  SOLIDAIRES, UNSA

L’augmentation du nombre de chômeurs, la baisse significative de la consommation,
l’incertitude grandissante sur l’activité des entreprises témoignent de la gravité de la
crise qui frappe un nombre croissant de salariés sans que nul ne puisse aujourd’hui
en prédire la durée.
Les mobilisations viennent d’obliger le gouvernement à agir sur les stock-options et
les rémunérations exceptionnelles des dirigeants d’entreprise lorsque ces dernières
ont reçu des aides publiques directes. Sur la question de la redistribution des
richesses produites, le décret annoncé bien qu’insuffisant est un début de remise en
cause du système actuel. Elle laisse cependant de côté l’essentiel des
revendications du 5 janvier 2009 portées par les mobilisations du 29 janvier et du 19
mars 2009.
Gouvernement et patronat doivent rapidement mettre en oeuvre les mesures déjà
prises et engager les négociations et les concertations pour répondre à l’ensemble
des revendications.
C’est pourquoi, dans la suite des journées du 29 janvier et du 19 mars et dans ce
contexte exceptionnel, les organisations syndicales s’entendent pour faire du 1er MAI
un nouveau temps fort de mobilisation pour peser sur le gouvernement et le patronat.
Elles appellent leurs organisations locales à rechercher les modalités appropriées
pour réussir cette journée de revendication syndicale en tenant compte des
situations locales.
Pour préparer le 1er Mai, elles conviennent de faire du mois d’avril un mois de
mobilisations ponctué d’initiatives visant à soutenir les actions engagées et à
organiser les solidarités.
En fonction des réponses du gouvernement et du patronat, les organisations
syndicales débattront lors de leur prochaine rencontre des nouvelles initiatives (grève
interprofessionnelle, manifestations, mobilisations un samedi…)
Une prochaine réunion est d’ores et déjà fixée au 27 avril.
Paris, le 30 mars 2009
FSU, SOLIDAIRES, UNSA
L’augmentation du nombre de chômeurs, la baisse significative de la consommation,
l’incertitude grandissante sur l’activité des entreprises témoignent de la gravité de la
crise qui frappe un nombre croissant de salariés sans que nul ne puisse aujourd’hui
en prédire la durée.
Les mobilisations viennent d’obliger le gouvernement à agir sur les stock-options et
les rémunérations exceptionnelles des dirigeants d’entreprise lorsque ces dernières
ont reçu des aides publiques directes. Sur la question de la redistribution des
richesses produites, le décret annoncé bien qu’insuffisant est un début de remise en
cause du système actuel. Elle laisse cependant de côté l’essentiel des
revendications du 5 janvier 2009 portées par les mobilisations du 29 janvier et du 19
mars 2009.
Gouvernement et patronat doivent rapidement mettre en oeuvre les mesures déjà
prises et engager les négociations et les concertations pour répondre à l’ensemble
des revendications.
C’est pourquoi, dans la suite des journées du 29 janvier et du 19 mars et dans ce
contexte exceptionnel, les organisations syndicales s’entendent pour faire du 1er MAI
un nouveau temps fort de mobilisation pour peser sur le gouvernement et le patronat.
Elles appellent leurs organisations locales à rechercher les modalités appropriées
pour réussir cette journée de revendication syndicale en tenant compte des
situations locales.
Pour préparer le 1er Mai, elles conviennent de faire du mois d’avril un mois de
mobilisations ponctué d’initiatives visant à soutenir les actions engagées et à
organiser les solidarités.
En fonction des réponses du gouvernement et du patronat, les organisations
syndicales débattront lors de leur prochaine rencontre des nouvelles initiatives (grève
interprofessionnelle, manifestations, mobilisations un samedi…)
Une prochaine réunion est d’ores et déjà fixée au 27 avril.
Paris, le 30 mars 2009

Publié dans Actualité | Pas de Commentaire »

532 milliards de dollars “français” dans les paradis fiscau

Posté par section le 29 mars 2009


Emmanuel Lévy a publié dans Marianne la carte des avoirs des banques françaises dans les places off-shore : les paradis fiscaux abritent 7 500 milliards de dollars dont 532 milliards “français”. Toutes les entreprises françaises du CAC 40, surtout les banques, sont fortement présentes dans les paradis fiscaux, avec quelque 1 500 filiales.

    Marianne révèle que les banques françaises disposaient au 30 juin 2008 de plus de 532 milliards de dollars (environ 370 milliards d’euros) dans ces paradis, soit 12,5 % du total des créances détenues sur les autres pays. Plus 300 % en cinq ans !  

Il y aurait 100 milliards de dépôts français en Irlande et 100 milliards aux Iles Caïman.  « Toutes les institutions financières françaises, à l’exception de la Caisse des dépôts, demandent que la part des hedge funds qui leur appartient soit basée dans un paradis fiscal », s’amuse un gérant de fonds londonien spécialisé dans le montage de ce type de produit. Les îles Caïman sont ainsi devenues expertes dans la domiciliation des hedge funds. Le Luxembourg est reconnu pour la domiciliation des OPCVM, c’est à dire nos fameuses Sicav. Ces  532 milliards  génèrent un manque à gagner d’environ 20 milliards d’euros chaque année pour Bercy.” Le dossier de Marianne, chapeau, est fort bien intitulé : «Pendant la crise, ils s’en mettent plein les poches.»

Mais maintenant ce qu’il nous manque, c’est la liste des coupables.

Qui sont-ils ces Madoff français qui trichent avec nos lois et volent 20 milliards d’euros à la République ? 

    Quels sont ces chefs d’entreprise qui spéculent au lieu d’embaucher et de investir ? 

     Quels sont ces licencieurs, affameurs, exploiteurs sans vergogne de leurs propres compatriotes ?

Et que l’on supprime une bonne fois cet argument odieux, complice :  ” Si on contrôle, si on taxe, si on réglemente…les capitaux vont fuir à l’étranger, ils vont quitter la France…”. Car justement, c’est parce que la droite néo libérale ne veut plus contrôler, parce qu’elle ne veut plus taxer, qu’elle prône le “laisser faire” des marchés, s’il y a de telles fraudes, de telles fuites, un tel scandale !

Il faut des lois  immédiates pour mettre fin à cette corruption, à cette fraude gigantesque : que les voleurs soient immédiatement sanctionnés. Proposition : qu’ils soient jugés par des jurys citoyens qui ne gagnent pas plus du salaire médian, pas plus de 1450 euros tout en travaillant à temps plein ! Qu’ils soient jugés par les infirmières et usagers des hôpitaux auxquels on coupe les fonds ! Par les enseignants et parents qui ont tant besoin d’une école de qualité et auxquels on supprime des postes de professeurs par dizaines de milliers ! Par les ayant-droits des services publics au sein desquels Sarkozy supprime un poste sur deux. Par les mal logés, et par les sans papiers surexploités. Par les travailleurs pauvres qui mangent des pâtes à partir du 10 du mois. Par les 90 200 licenciés de janvier et les 80 000 licenciés de février. Par les salariés de Continental, de Sony, de 3M,…

On ne pend plus aux  réverbères mais on peut mettre au pilori, et surtout récupérer pour la République et sa politique sociale, ces milliards de la honte. 532 milliards : “français” qu’ils se disent, drôles de citoyens, drôles de gens même qui volent leur compatriotes, ils doivent faire partie de ceux qui, avec Mme Parisot, ne veulent pas de loi, pas de droit du travail, qui appellent à “laisser faire les chefs d’entreprises”, et qui prétendent, pour ce qu’ils ont laissé en France, bénéficier du “bouclier fiscal” de Sarkozy qui les “protège” de l’impôt républicain…

Rendez l’argent !  Qu’ils soient saisi ! Taxé ! Oui, imposé ! Assez des honteuses salades idéologiques sarkozystes  libérales sur la liberté des capitaux !

Posté dans Blog Politique par Gérard Filoche le 28 mars 2009

Publié dans Actualité | Pas de Commentaire »

Conférence ,Débat Animé par Jean Luc FUGIT

Posté par section le 29 mars 2009

 « La pollution de l’air : description, conséquences et perspectives »

 

Voici le plan d’intervention que je développerai :

-         Le contexte

-         La pollution de l’air c’est quoi ?

-         La réglementation – La loi sur l’air

-         Le dispositif de surveillance

-         Les enjeux sanitaires et environnementaux

-         Perspectives …lien avec le développement durable

-         Conclusion et échange avec la salle

 

Durée approximative : présentation 1h30 + 30 minutes de discussion avec l’assistance.

 

Dates et lieu :

 

-         Mardi 31 mars 2009, 14h30-16h30 à la maison du temps libre de Saint-Paul en Jarez. L’organisation étant assurée par l’Université Pour Tous, les personnes qui ne sont pas adhérentes doivent payer 3 euros.

 

-         Vendredi 3 avril 2009, 20h30-22H30 au Centre Social de Saint-Paul en Jarez.  entré gratuite

N’hésitez pas à faire suivre l’invitation autour de vous !

 

Bien amicalement,

Jean-Luc FUGIT (Secrétaire fédéral Environnement développement durable)

Publié dans Informations Diverses | Pas de Commentaire »

Education Populaire « Mythe ou Réalité »

Posté par section le 28 mars 2009

Education Populaire Invitation

Publié dans Informations Diverses | Commentaires fermés

Conférence de Frédéric Lordon

Posté par section le 28 mars 2009

 


Vendredi 3 Avril, 19H30, St-Etienne

Amphi J01 (Gaussin)

(angle rue Richard, rue Tréfilerie)

Attac-Loire-sud  Vous invite … (avec l’université solidaire)

A la conférence-débat :

« La crise financière… et après ? »

Le G20 y réfléchit ? NOUS AUSSI

Avec Frédéric Lordon

Economiste et chercheur au CNRS, auteur de :

« Jusqu’à quand ? … pour en finir avec les crises financières »

Raisons d’agir -fin 2008-

 

-    Vous avez quelques responsabilités dans le monde économique ? social ? politique ? culturel ? associatif ?

-    Vous êtes un-e- citoyen-ne- qui croit en la nécessité du débat public avec des éclairages différents sur les sujets qui engagent l’avenir du monde ?

-    Vous souhaitez vous construire une vision d’ensemble des crises que nous traversons, mais en partant d’une « raison citoyenne » exigeante, plutôt qu’en partant de « solutions » déjà toutes faites ?

-    Vous vous demandez ce qu’on peut faire à son niveau, alors que, par exemple, aucune réflexion publique n’a encore réellement commencé à l’approche des élections européennes de début Juin prochain ?

Cette conférence débat est VOTRE espace public !

Tout un symbole : chacun sait que l’université de St-Etienne, comme pratiquement toutes en France est en pleine perturbation à cause d’une politique de l’enseignement supérieur et de la recherche qui ne passe pas !

Elle est typiquement inspirée du « catéchisme néolibéral » qui a explosé en vol depuis au moins six mois déjà.

Mais si les citoyens s’en sont aperçus, cela ne semble pas être le cas dans les différents ministères concernés !

Aussi Attac n’est pas seule à vous inviter ; ç’aurait été impossible dans une fac bloquée !

L’ISEAG (fac d’éco de l’université) est intéressée « compte tenu de la qualité scientifique de l’intervenant »

Et la coordination étudiante-enseignante aussi, qui a intégré cette soirée dans les animations de « l’université solidaire » qu’elle pilote dans un esprit de « convergence des luttes » (ce que nous appelons aussi « vision globale »)…

Venez et faites venir !

Parce que le marché est un bon serviteur mais un mauvais maître,

Un autre monde est nécessaire !

Publié dans Informations Diverses | Pas de Commentaire »

Procédures collectives Au TC se St Etienne au 13.03.2009

Posté par section le 22 mars 2009

Procédures collectives Au TC se St Etienne au 13.03.2009 dans Actualité doc doc1.doc

Publié dans Actualité | Commentaires fermés

Lettre RAPSE N° 56

Posté par section le 22 mars 2009

Lettre RAPSE N° 56 dans Actualité pdf lettrerapsenumero56.pdf

Publié dans Actualité | Commentaires fermés

Compte rendu de la réunion de section du 12 mars

Posté par section le 15 mars 2009

 Ordre du Jour

 

1)  Vote du texte d’orientation et de la liste pour les Européennes

2)       Européennes / organisation sur le canton et souhait d’Otman

3)       CR du secrétariat à l’éducation Marie et David

4) Journée à Paris le 22 mars                              

5) Venue d’Hervé Kempf le 28 mai

6) Colloque éducation populaire du 4 avril

7) Appel pour « muscler » le texte national d’orientation pour les européennes ,débat

                                     

 

Réunion commencée à 19h

 

1) Résultats du vote 


Texte d’orientation : inscrits 28 ; exprimés 15 ; pour 14 ; contre 1

Liste                       : inscrits 28 ; exprimés 15 ; pour 15 ; contre 0

 

2) Européennes : nous organiserons notre campagne  après la convention nationale du dimanche 21 mars ( point à mettre à l’ordre du jour du 8 avril)

3) Compte rendu rapide par Marie et David de la réunion  du secrétariat fédéral à l’  « éducation et formation »  du 11 mars

4) Paris 22 mars : PRINTEMPS DES LIBERTES  voyage en car possible s’inscrire à la fédé avant le 16 mars

5) Venue d’Hervé Kempf : Asmahanne, Gérard et Bernard prennent en charge l’organisation de cet événement.

6) Il serait intéressant que le parti soit présent au colloque sur l’éducation populaire du 4 avril

7) après un débat les camarades sont d’accord pour la signature du texte «  musclons le projet » www.plusloinplusvite.fr

 

Réunion terminée à 21h

Publié dans Vie de la Section | Pas de Commentaire »

Compte rendu de la réunion de section du 25 Février2009

Posté par section le 5 mars 2009

Ordre du Jour

*Tour de table sur L’actualité

* Présentation rapide par Otman du plan d’action fédéral

* Questions diverses

           - Activités militantes

           - Européennes

* Débat Autour de notre plan de relance

* 20h15 Buffet convivial de  reprise des cartes

 

Réunion débutée à 18h45.

                      -Après une rapide présentation des camarades présents.

                      -Quelques mots ont été échangés sur la situation à la Guadeloupe et à la Martinique, les camarades sont convaincus que c’est bien une mobilisation sociale même « s’il ne faut pas oublier  le passé colonialiste et esclavagiste ».

Les camarades regrettent encore une fois l’inaudibilité et la frilosité de notre parti concernant ces événements

Ils font remarquer aussi, les approximations de la presse et David propose de se rapprocher de la presse étrangère pour avoir une information plus complète.

Il ressort aussi le souci du danger qui pèse sur les services public et  les services à 2 vitesses qui se préparent.

                  -Concernant notre activité militante, remarque est faite que  malgré  nos discours sur la visibilité, il manque toujours des volontaires pour distribuer les tracts et coller des affiches mis à notre disposition.

                   -Européennes 3 candidats sur la Loire, Marie-Hélène Riamon ; Bernard Tillon    et Otman El Harti .

 Vote pour la validation de la liste le 12 Mars.

                     -Débat sur notre Plan de relance

Résumé est fait de la journée nationale des secrétaires de section du 1 février.

A propos du plan de relance les camarades sont d’accord pour dire que nous faisons face à une crise structurelle et non pas à une crise conjoncturelle. Que notre plan a le mérite d’exister même s’il reste minimaliste, mais qu’il a fallu trouver le dénominateur commun entre les courants.

20h15 partage d’un moment convivial autour de la reprise des cartes.

Notre prochaine  réunion de section se tiendra le jeudi 12 mars ,jour du vote pour les européennes.

Publié dans Vie de la Section | Commentaires fermés

 

Kitoka Moke Mutondo |
lyceededemain |
alternativewittenheim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE