• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 10 janvier 2010

Travailler plus, c’est mortifère

Posté par section le 10 janvier 2010


Posté  par Gérard Filoche le 8 janvier 2010

Il y a plus d’un an, j’assistais à un CHSCT de France télécom dans le 2e arrondissement de Paris, rue Feydeau. Il y avait une trentaine de salariés présents, tous les syndicats, la direction, le médecin du travail. Il y avait deux cas de suicide, l’un ayant échoué, l’autre malheureusement “réussi”. L’homme, muté à maintes reprises depuis deux ans, a pété les plombs, est entré en colère contre une énième remarque de son chef de service, a quitté son poste, est rentré chez lui et s’y est pendu avec un câble France télécom. La réunion va durer plusieurs heures : le “chef” de France télécom, brutal, ne veut rien savoir, c’est un fait selon lui, distancié du travail, puisque le salarié est rentré “chez lui”, ça ne s’est pas passé dans le service… Je pousse à ce qu’il y ait une enquête prise en main par le CHSCT, qu’il y ait une “expertise”, qu’une commission soit créée pour faire un “rapport”. De toute ses forces, la hiérarchie s’y oppose. On nous fait croire que le salarié était accablé de problèmes personnels qui l’ont emporté. Mais chut, on ne peut pas dire lesquels. Il faudra une interruption de séance, en l’absence de la direction pour que deux cadres assistant au CHSCT, prennent la parole, en précisant qu’ils n’avaient pas pu le faire devant le chef : ils confirment, oui le salarié était dans le collimateur, oui, il était l’objet de vindicte, eux, là où ils sont, le savent, et ils le révèlent. Ensuite j’assistais à une journée d’étude nationale Sud-CGC sur le stress au travail : il y avait 450 présents, rue Charlot, à la Bourse à Paris. Croyez vous que la direction du travail s’est intéressée à cela ? Non, même mon directeur m’a reproché d’y être allé.

Devant ces suicides enfin révélés, Nicolas Demorand, le jeudi 8 octobre, demande à Darcos :  « Y a t’il obsolescence du droit du travail ?”. « Bien sûr » répond Darcos pourtant ministre du travail.

Bien sûr mais parce la droite et le Medef ont affaibli le Code du travail “recodifié” et ses usages toutes ces dernières années. Bien sûr que ce ne sont plus les coups de grisou qui tuent, mais les accidents cardiaques et vasculaires liés au travail. Bien sur que le karushi, le burn out, le stress, tuent. Voilà des années que 9 plaintes sur 10 à l’inspection du travail, c’est pour des heures supplémentaire impayées. Voilà des années que nous tirons le signal d’alarme sur les pratiques managériales liées à l’allongement épuisant des durées du travail.

Auparavant, on pouvait garantir les « éléments substantiels » (fonction, lieu) du contrat de travail, contre les changements arbitraires, c’est la loi quinquennale Balladur-Giraud qui, dés 1994 s’est attaquée à cela, inversant, au détriment des salariés, les moyens de l’employeur de l’imposer.

Auparavant les conventions entraient dans les détails des grilles de métiers, de salaires avec des niveaux, des coefficients, selon les qualifications. Ce sont les amis de Darcos qui ont laissé le patronat supprimer cela en laissant les conventions étendues sans ces indispensables chapitres, en passant le Code du travail à l’acide des exigences du Medef. C’est le directeur général du travail, JD Combrexelle, aujourd’hui envoyé en pompier à France télecom alors que c’est le même qui a été l’auteur de la catastrophique “recodification” technocratique, antidémocratique, du Code du travail du 1er février 2005 au 1er mai 2008.

En remplaçant la notion de “qualification” selon les diplômes et les carrières, par “l’employabilité”, en soumettant les salariés aux “objectifs” quantitatifs, chiffrés, on a livré des millions de salariés à l’usage “d’entretiens individualisés” par notations arbitraires où d’autres cadres biberonnés aux résultats qu’ils n’ont pas encore atteints, “saquent” des professionnels expérimentés, détruisent des humains “à la tête du client”, parce qu’il ne correspondent pas aux nouvelles normes DRH.

“Travailler plus pour gagner plus” n’est pas seulement un slogan mensonger, trompeur, démagogique puisque les salariés gagnent moins, sont poussés au chômage partiel, au Pôle emploi, au stress, à la dépression, au suicide, mais c’est un slogan mortifère. Il faut travailler moins pour travailler mieux et tous.

Gérard Filoche

Publié dans Actualité | Pas de Commentaire »

Contre la crise qui dure, il faut des mesures d’urgence sociale !

Posté par section le 10 janvier 2010


De nombreux « observateurs » nous ont dit qu’on sortait de la crise. Pourtant, une évidence commence à s’imposer : 2010 risque de voir le nombre de chômeurs s’accroître de manière dramatique.

Comme nous ne cessons de le répéter, la crise est loin d’être terminée et ses conséquences sociales non plus ! D’après une étude du cabinet Mercer, 24% des entreprises prévoient un gel des salaires en 2010, 14 % prévoient une baisse de leurs effectifs.

Raison de plus pour avancer des mesures d’urgence sur les salaires, les retraites, l’emploi.

Au lieu de cela, le gouvernement Sarkozy refuse tout coup de pouce au SMIC accompagnant les entreprises dans leur refus d’augmenter les salaires.

Au lieu de cela, Gouvernement et Medef annoncent une remise en cause de notre protection sociale (sécurité sociale et retraites).

Face au chômage il faut plus que jamais étendre la durée du travail à 35 heures à toutes et tous par semaine, et la réduire sur la durée de la vie avec le maintien de la retraite à 60 ans pour toutes et tous et plus tôt pour les métiers pénibles.

Face à la crise qui dure, il faut une relance par le pouvoir d’achat des salariés : un SMIC à 1600 euros et la progression de toutes les grilles à proportion.

Des mesures d’urgence sociale qui doivent s’accompagner d’un projet de ruptures avec les modèles économiques et sociaux héritées du libéralisme et que la crise écologique et l’avenir de la planète rendent chaque jour plus urgent.

Telles sont les tâches des socialistes et de toute la gauche. L’illustrer à l’occasion des régionales est le meilleur moyen de construire un projet mobilisateur et gagnant pour chasser Sarkozy le plus vite possible.

Publié dans Actualité | Pas de Commentaire »

 

Kitoka Moke Mutondo |
lyceededemain |
alternativewittenheim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RESISTER, S'INSOUMET...
| Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE